Peña Sébastien Castella
        Peña        Sébastien Castella

Nouvelles de la peña

09.19 - Voyage chez Alain Bonijol :

 

Chers adhérents,
Afin de se retrouver avant la fin de la temporada en France, la peña vous propose un weekend champêtre au sein de la cavalerie d’Alain BONIJOL dans le Gers à Laas.
Ce séjour, qui se déroulera les 21 et 22 octobre prochain, sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce formidable élevage de chevaux destinés au tercio de varas.


Programme du séjour :


- Samedi 21 octobre :
Arrivée camarguaise à 10h00, le déjeuner se prendra sur place.
Après le repas, Alain BONIJOL sortira vaches et vachettes pour les practicos amateurs.
En soirée, un repas convivial et de saison sera servi.
La nuit sera réservée dans une chambre d’hôtes (25€/personne petit-déjeuner compris).


- Dimanche 22 octobre :
La journée débutera avec le tri des vaches au campo et une démonstration de l’habillage des chevaux et se poursuivra dans l’arène par une démonstration de piques.
Le déjeuner se fera également sur place.
La fin de la journée est prévue à 16h00 afin de permettre le départ des participants habitant loin.
Une participation de 10€/personne sera demandée pour chaque repas.
Pour se rendre à Laas, la peña propose la mise en place d’un co-voiturage entre adhérents.
Le séjour est ouvert à tous.


Si ce week-end vous intéresse, n’hésitez pas à réserver votre place auprès du trésorier, Jean-François VALIBOUSE (06.88.17.40.53) AVANT LE 30 SEPTEMBRE.


En espérant vous voir nombreux pour l’occasion,
Pour la peña,
Jade COLLIN

 

08.19 - Corrida des Vendanges de                        Nîmes :

 

Chers adhérents, 
La Feria des Vendanges approche, nous vous proposons donc comme chaque année de réserver vos places pour l'occasion. 
Sébastien sera  au cartel, en mano a mano avec Enrique Ponce, prévu le samedi 16 septembre à 17h30. 
Les tarifs proposés sont les suivants : 
- Tribune Toril : 48 euros 
- Tribune Présidence : 53 euros 
- Toril Haut : 64 euros  
Nous vous proposons également de partager un moment de convivialité pour le dîner au restaurant le Chapon Fin à Nîmes. 
Le prix du repas est fixé à 25 euros. 
Les réservations doivent être effectuées impérativement avant le 1 Septembre, accompagnées du règlement auprès du trésorier, Monsieur Jean-François VALIBOUSE (20, rue Alain Fournier, 30900 NIMES) 
En espérant vous voir nombreux à cette occasion,  
A très bientôt, 

La Peña,  

 

05.15 -Corrida St Gilles :

 

Le 20 Août notre maestro torera à St Gilles en mano a mano avec Thomas Joubert, toros de Margé.

Si vous voulez faire retenir vos places inscrivez vous auprés de Jean-François Valibouse (adresse dans "bureau de la peña")

avant le 2 Juillet.

1er rang : 55 euros

2 et 3    : 50 euros

4 et 5    : 45 euros

03.20 : Réunion à Châteaurenard le 12 Mai à 19h30 :

 

Débat avec Joël Bertoli(ancien directeur de la revue "Toros) et Gabin Réhabi(picador) avec projection du film de Maurice Daussant sur Gabin.

 

Rendez-vous au bar "Le Central"

 

 

01.17 - Compte-rendu de l'AG :

 

Compte-rendu Assemblée Générale du 13 janvier 2017

 

 

Chers Adhérents,

 

Notre assemblée générale s’est tenue cette année le vendredi 13 janvier 2017(le samedi étant pris par l’annonce des cartels d’Arles) au Chapon Fin, qui comme toujours nous a reçu de la meilleure façon.

 

Avec un peu de retard, l’AG a débuté en présence du bureau au complet.

Ce fut l’occasion pour la Présidente de présenter ses vœux à l’ensemble des adhérents présents ce soir-là et de faire un rapide bilan, plutôt positif, sur l’année écoulée et sur la saison de notre maestro.

 

Elle a souhaité tout de même rappeler le petit couac lors de la visite de la Ganaderia La Paluna, en effet peu de personnes ont répondu présentes à l’invitation de Vincent FARE.

Malgré tout, les adhérents présents ont passé une formidable journée au campo.

 

Mireille POLO a également remercié le trésorier Jean-François VALIBOUSE de s’être occupé des adhérents présents à Séville et lui a laissé la parole pour le bilan financier, qui n’est pas positif cette année.

 

Martine DUPAS a également évoqué les petits changements du site internet, qui continue de bien fonctionner.

 

L’assemblée générale étant clôturée, nous avons pu découvrir autour d’un verre et en exclusivité le DVD réalisé par Maurice DAUSSANT sur le picador Gabin REHABI. Si vous désirez acheter ce dvd, envoyez un chèque de 15 euros à l'ordre de Maurice Daussant, à Mireille Polo (adresse dans "peña").

 

 

Monsieur Daussant a suivi le picador dans ses entraînements et dans diverses corridas dont celle de Ceret , il a rencontré les personnes importantes dans sa carrière qui nous parlent de lui et de son évolution .

 

Monsieur Daussant et Gabin Réhabi présentent le dvd

 

Ensuite le repas/débat s’est déroulé sous les meilleurs auspices, avec les différents intervenants présents :

 

Michael Cressenty (site "Actutoro") a mené les débats.

Il dit avoir essentiellement retenu de la saison de notre Maestro  - sa corrida de Madrid devant les Adolfo Martin dont la dimension du toreo l'a frappé, malgré des difficultés à l'épée. Ell fut d'ailleurs le déclencheur du seul contre 6 de Nîmes, là encore brillant malgré l'épée.

                - sa prestation à Séville qui fut tout aussi remarquable.

 

Michael Cressenty

Gérard Garnier (éleveur) : 

 

Nous raconte ses souvenirs de Sébastien . La première fois qu'il l'a vu torér, il était encore très jeune mais monsieur Granier avait été frappé par "le jeune de Béziers ".

Le premier becero qu'a tué Sébastien était d'ailleurs un Granier.

Le maestro lui a toujours dit que la meilleure vache qu'il ait tientée était de chez lui.

Hélas la ganaderia de la Cruz va s'arrêter faute de revenus suffisants (contrairement à la plupart des éleveurs espagnols, les éleveurs français vivent du toro) !

 

Monsieur Gérard Granier

Une discussion entre Marion Mazauric (Alguazil et fondatrice des éditions "Au diable Vauvert"), Monsieur Granier, Tino Lopez (Torero) et Gabin Réhabi (Picador) a suivi. Discussion passionnée et passionnante sur leur façon d'envisager l'avenir de la tauromachie, ce qu'ils pensent des jugements, de l'attribution des oreilles, du comportement du public.

Pour Marion le public oublie que la corrida est une fête et manque grandement d'enthousiasme et de vibrations. Elle souligne que lorsque le torero sent que le public manque de chaleur, il se crispe et va être "mauvais".

Monsieur Granier regrette que lorsque le toro met longtemps à tomber ou si le torero tue mal le président oublie de demander la vuelta du toro, même si celui-ci la mérite.

Il nous rappelle également qu'il ne faut pas réclamer trop rapidement le changement d'un toro, ce qui semble devenir une habitude, car il peut se réveler bon ensuite.

Pour Gabin et pour Tino Lopez l'avenir de la tauromachie est compromis si l'on ne prête pas plus d'attention à la valeur du toro. De celui-ci dépend la continuité de notre art.

 

Gabin Réhabi (Picador) :

 

Nous a parlé de sa saison et tout particulièrement de "la grosse responsabilité qu'avait représenté pour lui le fait de piquer un Adolfo Martin pour le maestro Castella". Lorsque Sébastien lui a dit "Gabino, mets toi sous la présidence" , j'en ai eu la chair de poule. " reconnaît-il.

Il est également heureux de sa saison, tout particulièrement Vic et Ceret, et fier des distinctions reçues qui sont, dit-il, dues à son travail et à celui d'Alain Bonijol (qui fait tant pour l'évolution du tercio de pique).

Il pense que les toreristes ne connaissent pas assez la pique et que si les grands maestros ne recherchent pas un juste équilibre entre le toro dur et le toro "artiste" la corrida est voué à sa fin.

 

Marion Mazauric (Alguazil et fondatrice de la maison d'édition  Au diable Vauvert) :

 

Nous parle d'Alain Bonijol (cavalerie) qui a révolutionné le tercio de pique jusqu'en Espagne en utilisant des chevaux beaucoup plus légers, en créant des caparaçons légers mais plus résistants et des piques mieux adaptées. Pour avoir des chevaux efficaces il les dressent pendant des mois afin qu'ils soient plus mobiles et mieux à même de rendre au tercio de pique toute la place qu'il mérite.

 

Matthieu Vangelisti (créateur de Happycionado) :

dont notre maestro est le parrain et dont les bénéfices sont reversés à l'association pour la trisomie 21 du Gard

 

L'important pour lui est de faire naître l'aficion chez les enfants. Il a donc eu l'idée de créer des arènes gonflables qu'il emmène de ville en ville au gré des corridas afin d'initier les très jeunes et souvent des maestros s'invitent.

Il a également initié l'élevage "San Sebastien", fait parti des "éleveurs français de toro de combats" et a créé le "Club toros de France" pour qu'éleveurs et aficionados se rencontrent.

 

François Garigue (ADAC) :

avec Serge Brial, Michel Contié

 

Fêtent cette année les 30 ans de L'adac qu'ils ont créée car les spectacles donnés ne leur convenaient pas (très, très durs). "L'association s'est montée sur un coup de tête" nous raconte François. "Nous avons monté une corrida avec notre argent, avec un objectif primordial : mettre le toro en valeur, le seul qui peut sauver la corrida. L'art ne peut naître que de la domination du toro."

A Céret ils choisissent les toros avant les toreros.

Cette année sera exceptionnelle!

Il y a 30 membres à l'ADAC. Si les spectacles sont chers c'est qu'ils ne reçoivent aucune subvention et que les arènes sont des arènes privées qu'ils louent et doivent remettre en état tous les ans .

Pour eux : -  "les oreilles servent à donner une opinion à ceux qui n'en ont pas"

                 - "la corrida ce doit être un type qui propose sa peau face à un toro  qui est capable de la prendre."

 

11.22 - Assemblée Générale de Janvier 2017 

 

 

Chers adhérents,


La traditionnelle assemblée générale aura exceptionnellement lieu un vendredi soir, le 13 janvier 2017 (le 14 janvier a lieu l’annonce des cartels d’Arles).
Cette année encore le plateau est de grande qualité avec la présence de :

Gerard Granier (Ganadero et membre de FSTF)

Un prestigieux ganadero de Salamanque,

Les ganaderos Vangelisti (ganaderia San Sebastian)

Adrien Sallenc (Novillero)

Tibo Garcia (Novillero)

Monsieur Daumas, journaliste qui presentera son dvd sur la carrière de Gabin Réhabi

Les représentants de L'ADAC de Ceret

Gabin Réhabi (Picador)

Michaël Cressenty (Actu Toro),

 

La soirée, qui se déroulera comme chaque année au Chapon Fin, débutera à 19h.
Le prix reste inchangé : 25€/personne.


Je vous prie de bien vouloir nous confirmer votre présence impérativement avant le 02 janvier 2017, en envoyant votre règlement au trésorier Jean-François Valibouse.
Je vous souhaite à tous, par avance, de très bonnes fêtes de fin d’année.
Bien à vous,
Pour la peña,
Jade COLLIN

 

 

Puisqu'il avait disparu (merci les bugs!) je remets cet article ici

 

07.30 :

 

 

Visite de la ganaderia La Paluna

au mas d’Auzière

 

Quelle journée ! Dommage pour les absents…

Une petite pluie tombait quand nous sommes arrivés.

Café et viennoiseries nous attendaient, préparés par Michel et Vincent Fare,  ce qui a laissé le temps à la pluie de disparaître.

Départ sur le camion pour aller à la rencontre des toros.

 

Nous voyons d’abord ceux qui vont être toréés à Istres : assez imposants pour des becerros… Jugez vous-mêmes.

 

 

 

Puis nous nous allons voir les mères et leur petit. L’herbe haute et grasse explique la grande forme de tout ce petit monde, des arbres leur permettant de s’abriter du soleil aux heures chaudes.

Ces lieux sont magnifiques, superbement entretenus, consacrés aux toros.

 

 

 

Retour au bar où un apéritif nous attend. Nous offrons à Vincent du champagne  « Sébastien Castella » et  pour sa fiancée l’affiche de Puerto de Santa Maria format maximum !

 

 

Puis nous allons voir les petits chevaux américains, de vraies merveilles.

La gentillesse et la disponibilité de Michel et Vincent Fare auraient méritées un plus grand nombre d’adhérents… Qu'ils soient remercieés.

Dommage pour les absents.

 

 

 

 

Seul contre 6 - Nîmes 

 

Chers adhérents, 
La Feria des Vendanges approche, nous vous proposons donc comme chaque année de réserver vos places pour l'occasion. 
Sébastien sera seul au cartel de la corrida d'Adolfo Martin prévue le samedi 17 septembre à 17h30. 
Les tarifs proposés sont les suivants : 
- Tribune Toril : 48 euros 
- Tribune Présidence : 53 euros 
- Toril Haut : 64 euros  
Nous vous proposons également de partager un moment de convivialité pour le dîner au restaurant le Chapon Fin à Nîmes. 
Le prix du repas est fixé à 25 euros. 
Les réservations doivent être effectuées impérativement avant le 22 août (jour de la mise en vente des places individuelles) accompagnées du règlement auprès du trésorier, Monsieur Jean-François VALIBOUSE (20, rue Alain Fournier, 30900 NIMES) 
En espérant vous voir nombreux à cette occasion,  
A très bientôt, 
Pour la Peña, 
Jade COLLIN 

 

 

07.19 - Voyage à Séville :

 

 

La peña vous propose de réserver vos places pour la feria de la San Miguel à Séville au mois de septembre prochain.
Deux cartels sont annoncés :
Samedi 24/09 Toros de Alcurrucen pour Morante de la Puebla, Roca Rey et un troisième torero à désigner.
Dimanche 25/09 Toros de Garcia Jimenez et Olga Jimenez pour Sébastien Castella, José Mari Manzanares et Alberto Lopez Simon.
Deux tarifs vous sont proposés : Tendido Sol à 36€ et Barrera 3ème fila à 53€.
Le lundi 26/09, une visite de la ganaderia La Quinta est organisée (visite + transport : 70€  pour un minimum de 15 personnes).
Pour l’hôtel les chambres doubles seront à 50€/nuit par personne.
Pour le voyage, chacun peut venir de son côté, à titre informatif, un vol (Ryanair) est au départ de Marseille le vendredi 23/09 à 16h40, retour prévu le mercredi 28/09 à 07h05 (il existe d’autres dates pour les vols mais ils ne sont pas directs).
Si ce séjour vous intéresse n’hésitez pas à contacter Mireille POLO (06-16-28-17-87) au plus tard le 1er août afin que les réservations soient effectuées rapidement.
Je vous souhaite à tous un très bon été et vous dis à bientôt,
Pour la peña,
Jade COLLIN

 

 

 

Le 30 juillet à 10 heures monsieur Vincent Fare nous fera visiter sa ganaderia de La Paluna (repas tiré du sac)

 

Mas d'Auzières - Route de Fourques à Saint Gilles

 

 

06.02 - Feria de Bayonne :

 

Notre membre Pierre Diratchette vous propose ses chambres d'hôtes  à tarif spécial (50 euros au lieu de 75) petit déjeuner compris.

3 épis Gîtes de France

Voir son site :

 

http://www.chambresheguia.com/

 

 

04.03 - Location Nîmes :

 

Chers adhérents,
Sébastien Castella sera présent deux fois à Nîmes à l’occasion de la Feria de Pentecôte au mois de mai prochain.
Le samedi 14 mai à 18h00, il affrontera des toros de Garcigrande avec El Juli et Alvaro Lorenzo qui prendra son alternative.
Le lundi 16 mai à 17h30, Sébastien, accompagné par Miguel Angel Perera et Andres Roca Rey, fera face aux toros de Daniel Ruiz.
Tribune Toril : 48€
Tribune Présidence : 53€
Toril Haut : 64€
Le samedi soir et le lundi midi, vous avez la possibilité de réserver votre repas , le prix est fixé à 25€.
La date butoir pour réserver vos places et vos repas est le 07 avril auprès du trésorier Jean-François Valibouse (20, rue Alain Fournier 30 900 NIMES).
Aucune réservation ne sera prise en compte sans règlement.
Je vous dis à très bientôt,
Pour la Peña,
Jade Collin

03.24 - Corridas et Visite :

 

Mars 2016
Chers adhérents,
Suite à la visite de la Ganaderia du Curé de Valverde, nous vous proposons d’assister à la corrida du dimanche 08 mai à Alès à 17h.
Les 6 toros du Curé seront combattus par Octavio Chacon, Alberto Lamelas et Javier Cortes.
Le tarif est à 30€, si vous êtes intéressés, envoyez vos règlements avant le 23 avril prochain.


Afin de soutenir le maestro Castella, la peña organise un déplacement à Eauze le 09 juillet pour le mano a mano entre Sébastien et Thomas Dufau face à des toros d’Antonio Bañuelos.
Les prix proposés sont :
- Barrera Ombre : 75€
- Barrera Soleil : 55€
- Ombre : 55€
- Soleil : 40€
Vos réponses devront nous parvenir impérativement avant le 17 avril accompagnées de vos règlements.
Vos paiements devront être adressés au trésorier Jean-François VALIBOUSE (20, rue Alain Fournier, 30 000 NIMES)


Lors de l’assemblée générale de janvier, Vincent Fare (La Paluna) nous a conviés à venir admirer les novillos qu’il présentera lors de la novillada des fêtes d’Istres au mois d’août.
La visite, qui aura lieu le 30 juillet, débutera aux alentours de 10h et se poursuivra par un moment convivial avec un repas tiré du sac.
N’hésitez pas à confirmer votre présence auprès de Mireille POLO ou de Jean-François VALIBOUSE.


ATTENTION : notez bien les dates, aucun courrier de rappel ne vous sera envoyé !
Je vous adresse mes salutations les plus amicales,
Pour la peña,
Jade COLLIN

 

 

02.04 - Fiesta Campera :

 

 

Chers adhérents,

 

Comme annoncé lors de notre assemblée générale, une journée campera est organisée le 12 mars prochain chez Geneviève et Jean-Luc Couturier.

 

Située à Saint-Martin de Crau, la finca de Coste-Haute abrite deux grands élevages, celui de Valverde (encaste du Conde de la Corte) et celui de Concha y Sierra.

 

La journée débutera avec le traditionnel petit déjeuner tiré du sac vers 8h30/9h00, qui sera suivi d’une visite de la ganaderia en compagnie de l’éleveur.

 

Une tienta sera organisée, dans la matinée, en présence du maestro Perez Mota (que certains ont pu rencontrer lors de l’assemblée générale).

 

Afin de clôturer en beauté cette journée, un apéritif vous sera servi suivi d’un repas chaleureux et convivial.

 

Le tarif  de la journée COMPLETE est fixé à 45 euros.

 

Si vous souhaitez participer à cette journée, adressez vos règlements à Monsieur Jean-François VALIBOUSE (20 rue Fournier à Nîmes) impérativement avant le 08 mars.

 

Pour les retardataires, il est encore temps de nous envoyer votre cotisation, le prix reste inchangé (20 euros).

 

Je vous dis à très bientôt,

Pour la Peña,

Jade COLLIN

Pour ne pas vous perdre !

Plan de Coste Haute sur la D27

01.18 - Compte-Rendu de l'A.G.

 

 

Les membres dans la très belle salle du Chapon Fin
En attendant l'AG et le délicieux dîner

Chers adhérents,
Le samedi 16 janvier dernier a eu lieu l’assemblée générale de la Peña. A cette occasion, les nombreux adhérents présents ont pu assister à une soirée conviviale et chaleureuse animée par de
prestigieux invités.
La soirée a débuté par la tenue de l’assemblée générale, ouverte par la présentation des voeux de la présidente Mireille POLO.


L’année 2015 a été chargée, avec notamment le voyage au Puerto de Santa Maria, afin d’encourager le Maestro Castella qui actuait seul ce jour-là et pour l'association "syndrome de Down.


La présidente se fait porte-voix d’un grand nombre d’adhérents, ayant émis le souhait d’organiser à nouveau des soirées taurines à Châteaurenard, la dernière ayant été un réel succès.


Les projets de l’année 2016 sont nombreux avec la possibilité d’aller soutenir Sébastien à Valencia au mois de mars prochain, de participer à une journée campera chez Couturier le 12 mars ou encore de partir à Malaga pour la fameuse corrida Picassiana.


Après avoir énoncé les différents objectifs 2016, la présidente a présenté les divers intervenants de cette soirée :

Vincent FARRE (Ganaderia La Paluna), Gabin REHABI (Picador), Mickaël CRESSENTY (Correspondant Mundotoro), Pierre-Henri CALLET et Julien MILETTO (Arènes de Saint-Gilles), Jesus
Manuel PEREZ MOTA (Torero), Michel GALLON (Ganaderia Gallon).
La soirée s’est poursuivie dans la bonne humeur et l’aficion, avec les débats menés par Mickaël CRESSENTY.
Dans l’attente de vous revoir ,
Pour la Peña,
Jade

 

 

Monsieur Christian Sieuzac nous présente le nouveau numéro de Toros dont 7 pages sont consacrées à la carrière de notre Maestro. Procurez-le vous  surtout !

Puis Michael Cressenty (correspondant de Mundotoro et créateur du site « Actutoro ») présente l’année 2015 de Sébastien :

  • Comment, avec l’aide de son nouvel apoderado (Manuel Martinez Erice, l’un des gestionnaires des arènes de Madrid) il a pu changer, évoluer. Il lui a permis de s’ouvrir. Il va désormais heureux aux arènes.
  • Puis il nous résume son année taurine depuis Arles jusqu’à Logroño.
Michael Cressenty, créateur de "Actutoro"

 

Jouant le rôle d’animateur Michael nous présente ensuite le torero invité, Manuel Perez Mota.

Son année 2015 a été importante : 11 corridas, 6 en France dont Mont de Marsan, Céret et Vic ; 5 en Espagne.

Le maestro nous raconte une anecdote qui montre une fois encore la gentillesse de Sébastien.

En 2013 Perez-Mota torée à Puerto de San Lorenzo (il y a des corridas tous les dimanches). Ayant bien torée le dimanche précédent Manuel est choisi pour remplacer un torero absent. Mais la corrida est Goyesque et le torero n’a pas de costume correspondant. Il s’en explique avec Jose Chacon, banderillero de Sébastien. Notre Maestro lui a donné  à choisir entre 3 de ses habits !

Lorsque Perez-Mota  a brindé un toro à Sébastien, il a fort bien toréé, mais pinché. Il en pleurait quand Sébastien l’a consolé en lui disant qu’il l’avait observé et qu’il serait une figura dans quelques années…

Pour l’instant Manuel Perez-Mota n’a pas de contrat précis mais il y a beaucoup de discussions (Mont-de-Marsan, Saint Martin de Crau, Vic, Céret). De même pour un futur apoderado.

Il nous dit qu’il se sent torero français, au vue de l’accueil que lui a réservé l’aficion française.

 

Manuel Perez-Mota et Michael Cressenty

Michael nous présente ensuite Vincent Fare, ganadero de l’élevage « La Paluna », issu de Domecq et de Cebada Cago . Il possède 23 mères et ne veut pas agrandir son élevage : celui-ci n’est qu’un élevage passion (Vincent travaille en plus de cet élevage). Il doit rester le plus petit élevage français, qui fournit un lot par an pour des beceradas. Il a cette année un lot pour une non-piquée mais ne pense pas continuer dans cette voie : il est trop difficile de garder en bonne santé si longtemps des toros qui ne pensent qu’à se battre, qui se blessent ou s’entre-tuent : ceux qui s’occupent des toros avec lui sont tous des bénévoles.

Cette année il fournira les toros du spectacle taurin du mois d’août à Istres et nous y espère nombreux (Allez y, ils le méritent !).

Il nous raconte que très jeune il voulait être torero et a participé à plusieurs capéas ( avec toros de Camargue), avec Sébastien.

Son père avait créé cet élevage (La Paluna) pour que son fils s’imprègne des toros bravos.

Vincent invite la peña à venir voir  sur ses terres les  toros d’Istres. Ce dont nous le remercions vivement. Date sera prise.

 

Julien Miletto (ancien matador) et Pierre-Henri Callet  qui gèrent les arènes de Saint Gilles remercient Sébastien d’avoir accepté de toréer chez eux. Ils remercient également tous les aficionados qui paient leur place et qui permettent aux toros d’exister.

Cette année appel d’offre pour la gestion des arènes de St Gilles. Ils espèrent qu’ils continueront à gérer ces arènes. Cette année les arènes de St Gilles fête leurs 20 ans. Ils voudraient organiser quelque chose de spécial comme il l’avait prévu pour cette année : mano a mano Sébastien Castella, Lopez Simon toros de El Pilar. Hélas une pluie diluvienne a ruiné leurs efforts. Ils ont malgré tout eu l’idée de donner les toros aux jeunes aficionados de la ville qui ont monté, avec leur aide, une fiesta campera avec uniquement des toreros français. Ils nous font part de leur passion et de leur enthousiasme pour cette gestion.

 

Julien Miletto, Pierre-Henri Callet, Michael Cressenty

Gabin Réhabi, picador , nous explique qu’il a commencé à toréer avec Sébastien en 2005 par l’intermédiaire de Jérémy Banti, ami du Maestro. Il a commencé a piqué avec Stéphane Fernandez-Meca en 2002, depuis il est devenu un picador « tout terrain » sachant s’adapter à tous les toros mais toujours aux ordres de son maestro.

Son année 2015 a été très positive ainsi à Céret il a été le seul français engagé, toréant des Fraïle pour Manuel Perez-Mota.Toujours avec ce maestro il a torée à Dax avec son sensationnel  « Tabarly » ( qu’il a contribué à dresser), cheval de son mentor Alain Bonijol.

 Il a été nommé meilleur picador pour les corridas de Céret et D’Arles !

Il nous confie qu’il fonctionne à l’affectif et que pour lui c’est une véritable aventure humaine que le couple cheval-torero.

 Son quotidien c’est monter à cheval et s’entrainer pour être au mieux de sa forme.

Il nous parle de l’immense admiration qu’il porte à Alain Bonijol, son mentor, qui pour lui a tout ré-inventé dans son domaine. Il est entrain de former de jeunes chevaux fins mais très athlétiques qui permettront de mieux mettre en valeur les toros.

Pour Gabin, un picador est là pour faire mal au toro.

 

Gabin Réhabi, picador

 

Michael nous présente enfin Monsieur Gallon, ganadero.

Son année 2015 a également été une très bonne année. Il en est très heureux.

Il se souvient de son toro qui a pris 3 piques plus une volta campera et qui, malgré tout a été excellent.

Il nous raconte les difficultés du transport des toros, les bagarres aux débarquements, et le bonheur de les voir sortir bons quand mêmes.

 

Monsieur Gallon

Puis les prix de la peña sont remis au matador Perez-Mota

 

Manuel Perez-Mota reçoit son prix

Et à Monsieur Gallon

 

 

Monsieur Gallon et son prix

2016

 

Assemblée Générale - 16 Janvier 2016

 

 

Chers adhérents,

Comme chaque année la Peña organise son Assemblée Générale, celle-ci aura lieu le samedi 16 janvier à partir de 19h30 au Chapon Fin à Nîmes.

Les invités seront, comme toujours, de qualité : Mickaël CRESSENTY ( Actutoro - Correspondant Mundotoro), Gabin REHABI (Picador), Manuel Jesus PEREZ-MOTA (Matador de toros), et GALLON (Ganadero).

Le prix de la soirée reste le même que l’année précédente, 25 euros.

Si vous souhaitez participer à cette soirée, vous pouvez dès à présent envoyer votre règlement au trésorier Jean-François VALIBOUSE (20, rue Alain Fournier 30900 NIMES).

Les réservations devront se faire impérativement avant le 10 janvier 2016.

La Peña vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année par avance.

Pour la Peña,

Jade COLLIN

Le Père Teissier

11.13 - Conférence-Débat du Père Teissier au "Central":

 

 

 La corrida est-elle sacrée ?

Non car elle n’est pas religieuse.

Mais cependant elle correspond à beaucoup de critères « religieux »

Car nous y tenons par-dessus tout, nous avons tendance à la diviniser, elle crée un lien entre tous les participants,  elle est codifiée, ritualisée.

On trouve des traces de sacrifices dans toutes les religions antiques (toujours des mâles, comme dans la corrida) et le « couteau » n’arrive qu’à la toute fin.

La corrida est bien le combat sacré de l’Homme contre la Mort.

 

Regarder la Mort en face.

Le toro meurt.

Mais le torero peut mourir. Il défie la mort.

La mort et la vie sont toujours là.

La vie et la mort ont toujours été liées

Qu’est que  les spectateurs font là, et pourquoi sont-ils là ?

La corrida nous met la mort en pleine figure.

Philosopher, c’est apprendre à mourir. Le monde d’aujourd’hui se cache la mort (le plus souvent l’homme meurt à l’hôpital et tout seul).

La corrida donne la mort en spectacle, elle nous l’envoie comme une effraction. Il n’y a pas de « principe de précaution » dans une corrida. Cela nous permet d’éprouver que nous ne sommes pas tous puissants. Pour nous la corrida rejoue la vie (le torero ne dit-il pas qu’ "il se joue la vie »).

Peut-être vaut-il mieux une mort concrète qu’une mort cachée.

 

La peur, l’angoisse.

Pour lutter contre le stress le torero utilise le rite de l’habillage, il passe à la chapelle (9/10 des toreros).

Il se demande surtout si le toro va être bon , comment le public va réagir, s’il va savoir comprendre.

Dans le vestibule l’ambiance est très dure ou prétexte à de grosses « rigolades », à l’échange d’anecdotes. Cela dépend du caractères des toreros.

Mais personne ne fait le fanfaron devant le toro.

La corrida c’est la vie : on y affronte sa peur.

C’est vivre en être humain. C’est oser vivre debout. C’est avoir l’audace de vivre.

C’est signe de confiance en la vie, d’espérance et d’audace.

Dans le monde d’aujourd’hui la corrida est difficilement défendable. Mais en fait on en a besoin pour vivre. L’humanité devient trop urbaine elle n’est plus confrontée à certaines réalités de la vie. L’animal devient animal de compagnie

Le torero se met à porté des cornes, s’il se trompe, il se fait prendre.

 

Le duende.

Lutin. Charme. Inspiration.

Le duende naît quand l’accord se fait entre le toro et le torero.

C’est un moment de beauté éphémère et fugace.

Belmonte disait que « c’est un coup d’aîle de la divinité ».

 

Pour conclure, la corrida est une facette universelle de l’homme :

la vie affrontée à la violence et à la peur.

 

Puis le Père nous a raconté de nombreuses anecdotes qui ont émaillées sa carrière.

La soirée a été agrémentée par les délicieuses tapas servies par Mado et  Lionel, les propriètaires du Central.

Et par le guitariste flamenco  Laurent Maltenti " EL Tempranillo"

 

 

Il a fait naître un désir de danse ...

Buffet - Débat le 13 Novembre à Châteaurenard :

 

 

La peña organise une soirée taurine le vendredi 13 novembre prochain à partir de 19h au bar-restaurant le Central à Châteaurenard.
Jacques TEISSIER, aumônier des arènes de Nîmes, vous propose une soirée de discussion autour du thème suivant : « La corrida dans la société actuelle ».
Si vous souhaitez vous restaurer sur place, des tapas seront préparés par nos amis du Central.
N’hésitez pas à contacter Madame Mireille POLO, Présidente, pour obtenir plus d’informations et pour réserver vos places (06 16 28 17 87).
En espérant vous voir nombreux à l’occasion de cette soirée conviviale,
Pour la peña,
Jade COLLIN

Le voyage pour la corrida de Puerto de Santa Maria 

par François Febvret. Merci à lui.

 

15 ans d’alternative pour un Maestro, aussi généreux en piste qu’en dehors des ruedos!

 

Samedi 15 août : Vers 09h00, regroupement de tous les participants à l’aéroport de Séville autour de Rafael, notre guide si sympathique et compétent. Embarquement dans le car « El Torero ». Nous passons à l’hôtel Zaida à Séville déposer nos bagages pour partir aussitôt assister à un acoso y derribo au campo où les caballeros nous ont montré leur savoir-faire pour trier et fixer les cornus puis évaluer leurs qualités en les toréant à cheval ou à pied.

Après un déjeuner chaleureux, animé par une chanteuse flamenca talentueuse, c’est le retour à Séville pour une soirée libre dans cette ville toujours aussi accueillante et animée.

Le lendemain, c’est le grand jour du solo de notre maestro! Départ vers le Puerto de Santa Maria pour un excellent déjeuner et une balade dans la ville avant la corrida. Une soirée inoubliable : des arènes bien remplies, un accueil très chaleureux du public pour Sébastien, une peña en pleine forme, des toros assez éteints au début, mais ensuite difficiles et exigeants, qui n’ont rien donné gratuitement. Notre maestro a dû aller chercher chaque série de passes avec ses tripes, et le résultat parle de lui-même : un maestro fatigué sûrement, mais cinq oreilles et une sortie a hombros très fêtée par le public et les jeunes entourant le maestro en piste. Plus tard, une rencontre mémorable à son hôtel avec le héros du jour, blessé à la main et au pied, mais très heureux de cette course importante, a conclu magnifiquement cette belle journée. La sculpture offerte par Mireille à Sébastien, cadeau de la peña, l’a beaucoup touché, comme notre présence régulière dans les bons comme dans les mauvais moments.

Le dernier jour arrive déjà, et c’est la visite passionnante de la ganaderia Dolores Aguirre, avec le mayoral, dans un gros camion militaire anglais, puis au cours d’un apéritif et d’un déjeuner très copieux, où nous avons pu admirer, au dessert, le talent d’un jeune torero en herbe, fils d’un des vaqueros de la ganaderia.

Et c’est déjà l’heure de conclure ce séjour et de rentrer en France, avec pleins de bons souvenirs et l’envie pressante de revenir très vite…

Un grand merci à Mireille et Jean-François de nous avoir permis de soutenir notre maestro à ce moment si important de sa carrière!

 

 

 

08.19 - Affiches du cartel du Puerto 

 

 

Nous avons la possibilité de vous vendre des affiches du cartel . Plusieurs formats sont proposés :

 

Formats en centimètres                Prix en euros

 

15,24  X 25,4                                     16, 60

25,4   X 48,26                                    19, 42

33      X 58,42                                    24,14

38      X 71                                          28,85

55,3   X 101,6                                      43

 

Veuillez  passer vos commandes à Jean François Valibouse

 

08.12 - Corrida de Nîmes :

 

Août 2015

 

Chers adhérents,

La Feria des Vendanges approche, nous vous proposons donc comme chaque année de réserver vos places à cette occasion.

Sébastien sera au cartel le dimanche 20 septembre à 17h30, face à des toros de Nuñez del Cuvillo, alternant avec José Mari Manzanares et Alberto Lopez Simon.

Les tarifs proposés sont les suivants :

  • Tribune Toril : 48 euros
  • Tribune Présidence : 53 euros
  • Toril Haut : 64 euros

 

Nous vous proposons également de partager un moment de convivialité avant la corrida au restaurant le Chapon Fin à Nîmes.

Le prix du repas est fixé à 25 euros.

Les réservations doivent être effectuées impérativement avant le 31 août accompagnées du règlement auprès du trésorier, Monsieur Jean-François VALIBOUSE (20, rue Alain Fournier, 30900 NIMES)

En espérant vous voir nombreux à cette occasion,

 

A très bientôt,

Pour la Peña,

Jade COLLIN

Nous vous rappelons que de nombreux membres participeront au voyage organisé par la peña à Puerto de Santa Maria pour la corrida du maestro en solitaire .

Cette corrida étant en faveur des malades atteints du syndrôme de Down ( trisomie 21)

07.04 - Remise des trophées : avec le risque...

 

Nous voulons vous faire savoir qu'il est souvent difficile de prévenir de la remise d'un trophée : en effet il arrive que le maestro auquel celui-ci devait être remis ne puisse s'attarder et que cette remise n'ait pas lieu.

 

Cependant dorénavant nous vous avertirons à l'avance, avec le risque que l'évènement n'ait pas lieu.

 

La présidente tient à vous dire qu'elle est désolée de votre mécontentement pour le trophée d'Istres : elle ne savait pas si le maestro Ponce  pourrait prendre le temps  nécessaire.

 

Nous vous annonçons donc que Sébastien Castella, s'il le peut, recevra un trophée pour ses 15 ans d'alternative, lors de la corrida de Saint Gilles.

Corrida du 23 Août à Saint Gilles :

 

Inscrivez-vous avant le 20 Juillet absolument auprès de monsieur Valibouse :

 

1er rang : 50 euros

2,3,4 ème rangs : 45 euros

Autres : 35 euros

 

06.88.17.40.53

valinimes@orange.fr

Compte-rendu de l'assemblée générale du 10 janvier 2015 :

 

Chers adhérents,

Samedi 10 janvier a eu lieu l’assemblée générale de la peña au siège « Le Chapon Fin » à Nîmes, ce fut l’occasion pour la présidente Mireille Polo de rendre hommage à tous ceux qui nous ont quittés cette année, Hubert Yonnet, Lucien Clergue, Thierry, notre ancien trésorier et Marius, patron de notre précédent siège.

La temporada de Sébastien s’est déroulée en dent de scie mais un nouveau chapitre commence avec le récent changement d’apoderado effectué par le maestro, nous espérons tous le retrouver en forme dès le début de la saison prochaine.

L’année a été marquée par quelques temps forts notamment la soirée à Châteaurenard avec le docteur Gouffran ou encore le voyage en Extremadure avec la visite de prestigieuses ganaderias.

La réception à Istres d’Alain Bonijol a été l’occasion de mettre en place le voyage dans le Gers où les adhérents présents ont pu visiter la ganaderia Daret et goûter les armagnacs d’Alexandre Ladevèze.

Pour l’année 2015, la présidente propose un voyage en Andalousie, pour le pittoresque pélérinage d'El Rocio, qui aura lieu à la Pentecôte, n’hésitez pas à nous faire savoir si ce voyage vous intéresse.

Jean-François VALIBOUSE a fait un petit bilan financier de cette année 2014, et Martine Dupas nous a informé du changement prochain du site internet, d’ailleurs vous pouvez donner votre avis à notre webmaster.

Autre point important que la présidente a rappelé c’est le paiement systématique des places ou réservations en amont de l’évènement.

La soirée s’est ensuite poursuivie avec les interventions riches et très intéressantes des différents invités, qui ont captés l’attention des adhérents venus en nombre afin de fêter ensemble ce début d’année.

Christian Sieuzac a animé la soirée :

Christian Sieuzac

Christian nous rappelle que la revue "toros" est la plus ancienne encore  en activité au monde . Elle a aujourd'hui 90 ans !

Elle est essentiellement tournée vers les toros car "sans toros, pas de toreros". Il déplore la séparation faites depuis quelques années entre toristes et toreristes. Selon "Toros" il faut arriver à un compromis entre "le fauve" et le toros "soso" (fade).

Il nous présente ensuite le ganadero Patrick Laugier (3 fers : Las dos Hermanas, Paradis et Piedras Rojas)

Patrick Laugier, ganadero

Pour le ganadero,  contrairement à ce qu’on pense souvent,  ce n’est pas la facilité que d’élever des toros d’origine Domecq.  Comme pour monsieur Sieuzac,  il s’agit pour lui de produire des toros qui « permettent » car l’art de la corrida s’apparente quelque peu à la danse. «  Devant des Miuras on ne peut mettre que des « kamikases » qui ne pourront pas faire de faena et les Miuras  du Juli  ne ressemblaient guère à des Miuras. »

Pour le ganadero si aujourd’hui la mode, qui est entrain d’évoluer, est aux toros lourds, il ne faut pas s’étonner qu’ils soient peu mobiles ou qu’ils tombent.

Le picador Gabin Réhabi  vint alors nous confirmer qu’il arrive régulièrement qu’un toro dit toriste  soit sans bravoure et qu’au contraire un toro toreriste se révèle et soit même dangeureux .

Christian Sieuzac  demande à Patrick Laugier quels sont ses critères pour choisir un semental.  Celui-ci explique qu’il cherche des toros de respect mais qui mettent la tête. Il va également le sélectionner en fonction du type par rapport aux toros de son élevage qui ont le mieux servis.

Pour les corridas il nous dit qu’il choisit ses toros en fonction de l’arène et des toreros.

Pour monsieur Laugier le jour le plus dur de sa vie fut lors de la présentation de ses novillos dans les arènes de Madrid la visite des vétérinaires fut un supplice, chacun avançant ses critères : ils examinent tout : l’allure, le poids, les cornes, comment les toros bougent, s’ils ont l’impression que le toro « perd les pédales » il est éliminé d’office. Quand ses toros ont été admis à la corrida, il en a pleuré .

 

L’auteur et chroniqueur taurin Jean-Marie Magnan

Jean-Marie Magnan

Nous confirme que lui non plus ne fait pas de différence entre toriste et toreriste car les cartels les plus étudiés réservent des surprises. Ainsi la corrida de septembre 2013, Jose Tomas seul contre 6 s’est révélée bien supérieure à ce que l’on en attendait, le torero ayant été nettement au-dessus.

Dans une corrida, l’homme est la bête s’accouple et c’est de cet accouplement que naît la beauté.

Pour lui chaque torero a SA vérité qui en fait SA beauté  et qui fait qu’il aime tous les toreros.

Pour finir, il rappelle, par rapport à la notion  qu’aujourd’hui la corrida va très mal qu’Hemingway en 1930 disait déjà : « il y a 100 ans que la corrida va mal ».

 

Après nous avoir raconté quelques anecdotes qui lui sont arrivées depuis qu’il est aumônier aux arènes de Nîmes le Père Jacques Teyssier

Père Jacques Teissier, Patrick Laugier

 

Nous  parle de Sébastien.

« Avant de toréer il est dans sa bulle, il ne voit rien, n’entend rien, « parce que j’ai peur », explique le maestro. Mais si quelqu’un à quelque chose à lui demander, il sort de sa bulle, répond gentiment puis se referme immédiatement. »

Le Père nous raconte qu’il a vu Sébastien tout jeune, sur une placette toréer des vachettes  camarguaises. Tous les jeunes apprentis toreros se faisaient bousculer et les vaches passaient n’importe comment, mais Sébastien, lui,  les enroulaient autour de lui.

 Il reconnaît qu’il y a chez le maestro des moments de pur duende et d’autres de toreo très mécanique.

Le Père Teissier nous explique qu’il « est tombé » dans la tauromachie tout petit,  sa famille étant très taurine.

Pour lui la corrida est profondément spirituelle du fait qu’il s’agit d’un affrontement de la mort contre la vie. L’homme (le torero), démuni et à nu doit « y aller » : c’est cela la Foi ! Il faut faire confiance,  mot qui vient du latin « con  fides », avec foi …

Le Père termine en nous disant que ce qui est sacré ce n’est pas la corrida mais l’homme dans son rapport avec les autres.

 

Le novillero en non piquée Andy Younes

Andy Younes

Il est arlésien, a 17 ans. Il est né dans une famille qui allait aux corridas. Il a un nouvel apoderado : Curro Carro.

Il nous a expliqué son bonheur d’avoir pu toréer 4 novilleros à Fourques. Il s’est senti très torero.  

Il devrait passer en corrida piquée en 2015.

 

Enfin  Gabin Réhabi vient nous parler de ce qui s’est produit lors de la corrida de Vicq.

Gabin Réhabi

Un toro de Dolores Aguirre s’est révélé très dangeureux, il ne cherchait qu’à fuir ou à faire du mal. Il mettait la panique sur la piste. Lors de la pique ce toro refusait de charger . « Malgré les sifflets, je n’ai pas hésité à franchir les lignes pour le piquer. Il fallait le piquer ! Je respecte les lignes, mais si le toro est dangeureux et qu’il ne vient pas, j’y vais, je traverse la piste! »

Encore une soirèe passionnante que les absents regretteront d'avoir manquée.

 

Pour les adhérents absents lors de cette soirée et qui souhaiteraient renouveler leur adhésion, n’oubliez pas d’envoyer votre cotisation (20 euros) à Jean-François Valibouse (20, rue Alain Fournier, 30900 NIMES).

 Pour la peña,

Jade COLLIN et Martine Dupas

 

Les 15 et 16 Novembre 2014 la peña avait organisé une sortie chez le producteur en Armagnac, membre de la peña, Alexandre Ladevèze et chez  Alain Bonijol, pour son écurie de chevaux de picadors.

 

Jean-Louis Maurin nous a offert de superbes photos.

En voici  :

tous les participants sont très heureux et tant pis pour les absents !!!

Cliquez sur chaque image pour l'agrandir    .

>

Comment nous joindre : penasebastiencastella@gmail.com